Les différents types de verres correcteurs

petit topo par l’Atelier des sens

Véritables bijoux de technologie, alliant savoir-faire sur la matière, la surface et le traitement, les verres correcteurs sont de plus en plus perfectionnés. Pour vous y retrouver, sachez qu’il existe trois grands types de verres correcteurs.

Les verres unifocaux

Les verres correcteurs adaptés à toutes les pathologies, exceptée la presbytie. Concaves et plus épais aux bords, ils corrigent la myopie et rétablissent la vision de loin. Convexes et plus épais au centre, ils corrigent l’hypermétropie et rétablissent la vision de près. Ni l’un ni l’autre, leur axe est personnalisé en fonction des irrégularités de votre cornée et sont donc adaptés à l’astigmatisme.

Les verres progressifs

Les verres correcteurs conformes pour la presbytie ou les déficiences visuelles spéciales. Ces verres permettent de voir de loin comme de près. Chaque partie du verre est dédiée à une correction unique : partie haute pour la vision de loin, partie basse pour la vision de près, partie centrale pour la vision mi-distance et l’adaptation. La correction est donc progressive.

Les verres mi-distances

Les verres correcteurs qui améliorent la vision de près et le champ visuel périphérique. Cette correction est par exemple adéquate pour les jeunes presbytes et les personnes travaillant sur des objets de près.
À l’Atelier des sens, nous avons opté pour un partenaire de choix afin de concevoir nos verres : NIKON. La célèbre marque met son expérience et son savoir-faire unique aux services de nos gammes de montures.

Lire la suite...